Totem, librairie polyglotte à Wedding

© Lou Antonoff

C’est dans l’ancien secteur français, dans le quartier de Wedding, que je rejoins Emilie Peinchaud-Doerflirger à l’ouverture de sa librairie : Totem. Une librairie spécialisée dans le roman graphique dont la devanture colorée invite le chaland à passer le pas de la porte pour se plonger dans l’univers bigarré de la littérature jeunesse.

Totem, une librairie pensée par une lectrice, pour les lecteurs

Aire de jeux en intérieur, gâteaux, boissons chaudes et snacks, canapés et poufs pour lire confortablement installé, cette échoppe incarne un peu l’idée que tout lecteur se ferait de la librairie idéale. Un endroit, en somme, tout désigné pour initier les plus petits à la lecture en mêlant jeu et apprentissage.

D’ailleurs pour Emilie, Totem c’est un peu un rêve qui se réalise, un rêve de lectrice, qui pour faire un pied-de-nez au destin – ne pouvant pas amener ses livres avec elle de Paris à Berlin – a ouvert une librairie. Mais Totem c’était aussi, pour cette parisienne installée depuis 4 ans à Wedding, un moyen de participer à la vie du quartier en proposant un espace ouvert à tous privilégiant multilinguisme et créativité.  Des vernissages y sont fréquemment organisés ainsi que des expositions d’illustrateurs. Les livres sont disponibles en allemand, français, anglais, italien et bientôt en polonais, arabe et turc !

La France, fer de lance de la création jeunesse

Quand j’ai demandé à Emilie si elle avait décelé des différences entre la littérature jeunesse en France et en Allemagne, elle a souri, et a confirmé que la le domaine de la littérature pour enfants et adolescents est particulièrement foisonnant en France. De l’autre côté du Rhin, peut-être à cause d’un très fort politiquement correct, on ose moins l’importance et l’humour omniprésents dans les créations françaises. Importer une touche d’insolence à la française à Wedding ? C’est donc le défi que s’est lancé Emilie !

Lou Antonoff