Hödicke: un Berlinois de coeur à la Berlinische Galerie.

Pour sa nouvelle exposition, la Berlinische Galerie a choisi l’œuvre de K.H. Hödicke, peintre et sculpteur néo-expressioniste allemand. Né en 1938 à Nuremberg, Hödicke arrive à Berlin en 1957. Après un bref passage par l’architecture, il étudie de 1959 à 1964 à l’Universität der Künste auprès de Fred Thieler.
Dès lors, il développe un style personnel et fait de Berlin son thème d’inspiration premier.
Avec cette exposition, la Berlinische Galerie propose la première rétrospective jamais consacrée à Hödicke.
“Un tableau n’est rien d’autre qu’un champ de bataille” (K.H. Hödicke)
Les œuvres exposées sont révélatrices de cette conception de l’art de Hödicke. Couleurs vives, matériaux incongrus (verre, goudron…) sont employés pour donner aux tableaux une matérialité qui, pour Hödicke, est ce qui fait la qualité d’une œuvre d’art. Finalement, ce qui l’intéresse, c’est avant tout de tester les limites de l’art: tableau ou sculpture ? Difficile de comprendre parfois l’idée originale de l’artiste.
En plus de la peinture et de la sculpture, Hödicke s’est aussi essayé au genre filmographique: une salle de projection a ainsi été mise en place et permet de visualiser des courts-métrages de l’artiste jusqu’ici peu montrés au public.

Photos: K. H. Hödicke, Kunstgewerbemuseum (Stadtlandschaft), 1976 © VG Bild-Kunst, Bonn 2012 (photographe: Kai-Annett Becker) // K. H. Hödicke Chinese American Restaurant, 1974 © VG BILD-KUNST, Bonn 2013 Leihgabe Helmut Wietz

Leave a Reply