Loading...

5 bars atypiques à découvrir à Berlin

Après avoir découvert des dizaines de bars à Berlin pendant ces dernières années, nous vous proposons une sélection de 5 bars atypiques. Notre choix s’est porté sur eux pour leur […]

Nuits sauvages au Wild at Heart

Bananes, Perfecto, jeans cigarette et Doc Martens, pas de doutes nous sommes bien au Wild at Heart, le bar de Kreuzberg nommé ainsi en l’honneur du film éponyme de David […]

Pourquoi les bars et les clubs ferment-ils si tard à Berlin ?

À Berlin, on fait la fête comme on irait à la salle de sport. Certains se lèvent aux aurores le dimanche pour aller – leggings et baskets aux pieds – […]

Berghain, dernier bastion de l’Underground berlinois ?

Considéré comme l’un des meilleurs clubs au monde, sa réputation sulfureuse, sa programmation pointue et la sévérité des videurs font du Berghain un lieu incontournable. Contraction de Kreuzberg et Friedrichshain, le […]

Les clubs berlinois où il fait bon passer l’été

La saison des open-airs est officiellement ouverte. Voici une liste des clubs berlinois où il fait bon aller, pour profiter du soleil et de l’effervescence des nuits d’été. Sisyphos On […]

Top 5 des pubs irlandais de Berlin pour fêter la Saint-Patrick

Ce week-end, c’est la Saint-Patrick ! La Guinness™ va couler à flots et le monde entier va voir vert… Alors où fêter le saint patron de l’Irlande dans la capitale […]

Pour les soirées en plein air, consultez régulièrement la page facebook Open Air in Berlin
Ou pour toutes les soirées en club, le site RA: Resident advisor

Parce que Berlin ne séduit pas les touristes uniquement à coup de parcs et de musées…

L’ambiance :
Ici, l’atmosphère nocturne est plutôt relax et on observe un doux mélange des gens et des genres. Dès le vendredi soir, les rues et stations de S-Bahn s’emplissent de fêtards de toutes nationalités se dirigeant, bière à la main bien entendu, vers leurs coins de prédilection.

Berlin, « capitale européenne de la nuit ». Ce lieu commun ne reflète que partiellement la réalité puisque la fête s’arrête rarement à l’arrivée du jour. Vous pourrez sans grande difficulté trouver où danser du jeudi soir au lundi matin sans interruption si telle est votre ambition. En revanche, la plupart des soirées commencent légèrement plus tard qu’à Paris, ne prévoyez pas d’arriver trop tôt.

Le cadre :
L’espace disponible fait sortir Berlin du lot des grandes villes européennes. Les outdoor spaces (parfois au bord du fleuve), les hauteurs de plafond démesurées ainsi que le goût local pour le “recyclage” des bâtiments industriels, sont en général très appréciés des visiteurs.

Audelà des grosses structures, il est parfois un peu difficile de distinguer les bars-clubs des clubs-bars, d’autant plus que les bars n’ont pas d’heure légale de fermeture et que l’on peut y danser si la place le permet.

Il n’est pas forcément aisé non plus de dépeindre clairement la couleur musicale des lieux plus que dans les grandes lignes, mis à part pour certains endroits bien spécifiques (comme les clubs de jazz).

Globalement, il vous sera beaucoup plus dur de dégoter des soirées hip hop ou salsa que house ou minimal mais une chose est sûre : vous trouverez dans la diversité des établissements berlinois votre bonheur, et généralement sans vous ruiner.

L’entrée des clubs ne dépasse pas les 15 € et les prix des consommations sont variables mais jamais au niveau parisien. Attention : vous pouvez parfois récupérer une consigne (Pfand) sur vos verres ou bières.

L’indigène :
Le Berlinois fonctionne volontiers par “quartier” (Bezirk), chacun ayant son ambiance particulière. Il favorise souvent ce qu’on pourrait appeler les sorties de proximité, et ce d’autant plus depuis le boom du “clubbing-tourisme”, drainé par la réputation des nuits berlinoises. Ce phénomène aurait tendance à pousser les autochtones à se retrancher dans des soirées plus réduites, dont la promotion fonctionne encore par le bouche à oreille.