La galerie Johann König

A quelques pas de la Potsdamer Platz, dans un ancien bâtiment industriel spacieux et lumineux, se cache la galerie Johann König. Depuis maintenant douze ans, celle-ci présente de jeunes artistes dont les œuvres méritent d’être découvertes.

C’est à l’âge de 21 ans, en 2002, que Johann König fonde sur les traces de son frère ainé – à la tête de la galerie Koenig&Clinton à New York – sa propre galerie à Berlin. Dès 2003, elle s’inscrit sur la scène du marché de l’art contemporain par sa participation à différentes foires internationales comme Art Basel (à Bâle et à Miami), la Frieze Art Fair de Londres ou encore la Fiac à Paris.

Une approche du monde de l’art contemporain

D’abord située à Rosa-Luxemburg Platz, elle déménage en 2006 aux alentours du Martin-Gropius-Bau, en fond de cour sur la Dessauer Strasse. C’est dans un espace très lumineux et calme qu’elle présente une sélection artistique variée dans ses supports (sculptures, photographies, performances) et dans ses sujets et offre au public une approche du monde de l’art contemporain.

Ainsi, à l’image d’un galeriste trentenaire, ce sont de jeunes artistes qui sont présentés et il ne faut pas hésiter à demander au personnel de la galerie des renseignements afin de mieux appréhender les œuvres.


L’exposition “The Head of the Clock” par Andreas Fischer

Parmi la vingtaine d’artistes représentée par la galerie, on trouve la talentueuse Camille Henrot, artiste française récompensée par le Lion d’argent à la biennale de Venise en 2013 dont le travail repose essentiellement sur la vidéo mais aussi le dessin et la sculpture.

Le travail de la photographe allemande Annette Kelm qui s’intéresse en particulier à la nature des objets à travers des compositions photographiques est présenté à la galerie depuis le 15 mars 2014.

Una Duval

Leave a Reply