Dire adieu à l’aéroport de Berlin Tegel !

Image par https://megapixel.click - CC0 photos for free de Pixabay

Le 8 novembre prochain, l’aéroport de Tegel à Berlin devrait laisser s’envoler son dernier avion commercial pour un passage de flambeau – enfin officiel ? – au si polémique aéroport de Berlin-Brandenburg. Une nouvelle qui n’est pas sans susciter quelques émotions chez les Berlinois. Nous-mêmes, à l’heure où nous écrivons ces quelques lignes, nous avons de la peine à y croire. Peut-être que ce ne sera pas vraiment le cas cette fois encore ? Déni ou moquerie ? C’est qu’on l’aime bien ce vieil aéroport tout droit sorti d’un épisode de Star Trek avec son architecture unique et sa quasi-absence de magasins duty-free.

Le plus français des aéroports de Berlin

Pour la petite histoire, l’aéroport de Tegel a été construit dans l’urgence totale par les troupes françaises basées à Berlin pendant le blocus de la ville par les forces soviétiques en 1948. Pour assurer le ravitaillement de Berlin, les États-Unis avaient mis en place un pont aérien (die Luftbrücke) qui, très vite, a révélé l’incapacité de l’aéroport de Tempelhof à accueillir tous les avions de secours. C’est alors que les autorités militaires françaises, en charge du site de Tegel à l’époque, débutent la construction d’une piste d’atterrissage de 2428 mètres, la plus longue d’Europe à l’époque, ainsi que des bâtiments aéroportuaires provisoires. Les travaux ont pris à peine 3 mois…

Le 2 janvier 1960, le premier vol commercial ayant atterri à Tegel était un avion de la compagnie aérienne Air France. Et le 8 novembre 2020 à 15 heures, ce sera également Air France qui assurera le dernier vol au départ de Berlin Tegel… 

Venez dire adieu à Tegel !

Pour tous les Berlinois, les passionnés d’aviation, les fans d’aéroport, les amateurs d’architecture ou les badauds de tout poil, l’aéroport de Tegel offre la possibilité, du 3 octobre au 7 novembre 2020, d’assister de près aux derniers décollages et atterrissages depuis sa plateforme d’observation. Le président de l’aéroport, Engelbert Lütke Daldrup, a déclaré : “Tegel a rendu un excellent service à Berlin. Il est donc important pour nous – malgré les restrictions imposées par la pandémie de coronavirus – de donner à tous ceux qui le veulent la possibilité de dire merci et au revoir”. 

Le nombre de personnes sur la plateforme étant limité, il vous faudra réserver gratuitement mais impérativement vos billets pour accéder à la terrasse d’observation de Tegel ! Une mini-exposition sur l’histoire de l’aéroport sera proposée et un espace selfie vous invite à prendre des photos souvenirs, que vous pourrez partager sous le hashtag #DankeTXL.

Le 8 novembre, à défaut de pouvoir faire une grande fête pour le dernier jour d’activité, une visite d’adieu du terminal A devrait être proposée ainsi que d’autres manifestations… 

Enfin, savez-vous qui était Otto Lilienthal dont le nom orne la façade de Tegel  ? Il s’agissait du premier aviateur allemand et d’un pionnier de l’aéronautique. Il fut l’un des premiers à analyser le vol des oiseaux pour créer de nouveaux engins volants. Il est décédé des suites d’un accident lors d’un vol de test à Berlin d’un planeur de son invention.

Adieu Tegel !

Aude Morin-Veyret