Le Pfand : une consigne à respecter ?

© Martin Abegglen  (CC BY-SA 2.0)

Rares sont ceux à Berlin (ou en Allemagne) qui n’ont jamais vu des hommes et des femmes portant un sac Ikea ou traînant un caddie, arpentant les rues, voire fouillant les poubelles, à la recherche de… bouteilles vides !? Oui, vous avez bien lu, de bouteilles vides. Mais pas n’importe lesquelles ! Il faut qu’elles portent la mention Pfand (caution) ou Pfandflasche (bouteille consignée) sur l’étiquette accompagnée d’un symbole (voir ci-dessous). Autrement dit : qu’elles fassent partie du Pfandsystem. Pourquoi se mettre à leur quête ? Que signifient ces indications ? Et comment fonctionne le système de caution allemand ? VivreÀBerlin vous livre quelques clés pour comprendre les méandres de ce qui se révèle être une véritable Pfanddschungel (jungle) !

Le Pfand, qu’est-ce que c’est ?

Un contenant genre bouteille soumis au Pfand est un contenant sur lequel on dépose une caution à l’achat, que l’on récupère lorsque l’on rapporte ledit contenant au magasin/supermarché. Ce système est aussi valable avec certaines canettes. La caution varie entre 8 et 25 centimes en fonction du type de contenant, qu’il soit en verre, en plastique, recyclable ou non réutilisable, etc.
Ex : Au lieu d’acheter ma bouteille de bière 70 centimes, je la paye 80. Les 10 centimes de consigne ne me seront remboursés que si je rends la bouteille là où elle a été achetée ou dans un magasin qui accepte de la reprendre.

Comment récupérer son Pfand ?

C’est très simple. Il suffit, une fois revenu au magasin muni de son sac de bouteilles vides, de les restituer dans la machine (Pfandautomat ou Leergutautomat) prévue à cet effet. Celle-ci scanne le code-barres, détermine le montant de la caution déposée et trie la bouteille selon qu’elle est Einwegflasche ou Mehrwegflasche. Une fois tous les contenants rendus, imprimez le bon indiquant la somme qui vous sera soit remboursée en espèces à la caisse soit déduite du total des courses. Pour les plus généreux, vous pouvez également faire don de votre bon.

le_pfand

La machine, présente dans les supermarchés, récupère les contenants vides et délivre un bon. –à gauche : logo de la DPG chargée du système de caution
ci-dessus : code-barres présent sur les étiquettes –Le symbole reconnaissable de la bouteille recyclable

Einwegflasche ou Mehrwegflasche ?

Il existe deux types de bouteilles réglementées par le Pfandsystem. D’une part, celles à usage unique (Einwegflasche) qui nuisent à l’environnement. C’est depuis 2003 qu’une caution obligatoire pèse sur ces contenants pour inciter le consommateur à les rapporter au distributeur afin qu’ils soient recyclés. Le distributeur a le devoir de les étiqueter d’un symbole reconnaissable (photo 2), généralement celui de la Deutsche Pfandsystem GmbH, l’entreprise allemande chargée du système, accompagné d’un code-barres spécifique. Le distributeur est obligé de reprendre les bouteilles à usage unique dont la caution s’élève à 25 centimes et dont le volume est compris entre 0,1 litre et 3 litres.

Les contenants écologiques notamment en carton ou sous forme de gourdes, ainsi que les boissons de moins d’1 litre ou de plus de 3 litres ne sont pas soumis à caution. Ce sont par exemple les jus de fruits, le lait, le vin, le champagne ou les spiritueux.

D’autre part, on trouve les bouteilles réutilisables (jusqu’à 50 fois !) qui portent l’inscription Mehrwegflasche, Mehrwegpfandflasche ou Leihflasche. Elles ne sont pas assujetties à la même règlementation ; le distributeur n’a pas l’obligation de reprendre les contenants, bien que ce soit souvent le cas avec une caution de l’ordre de huit à 15 centimes. Récupérées par le distributeur, ces bouteilles souvent en verre sont renvoyées aux fabricants pour qu’ils les remplissent à nouveau et les remettent dans le circuit.

 Que se passe-t-il si la bouteille est abimée ?

Tant que le code-barres reste parfaitement lisible, vous n’aurez aucun mal à récupérer votre caution même si votre bouteille ou votre canette est complètement déformée. Si toutefois l’étiquette est trop abimée (voire manquante), mieux vaut avoir gardé son ticket de caisse pour prouver que la bouteille a non seulement été achetée en Allemagne, mais en plus qu’elle a été vendue avec caution. Autrement, le supermarché/magasin est en droit de ne pas vous la rembourser.

Et si je ne rends pas mes contenants vides ?

Notez bien qu’aucune réglementation n’oblige les consommateurs à rendre leurs bouteilles et canettes. Il ne tient qu’à vous de vouloir ou non récupérer la caution déposée ! Si la grande majorité des Allemands font l’effort de rapporter leurs contenants, ce n’est pas parce qu’ils y sont contraints par la loi mais plutôt parce qu’ils se sentent moralement responsables du respect de l’environnement. Moins noble mais finalement encore plus écologique, c’est également une manière de se faire un peu de sous : en ramassant les bouteilles et canettes vides polluant la rue, n’importe qui peut, tout en nettoyant les espaces publics, récupérer la caution. La somme peut finir par s’avérer rondelette ! D’ailleurs, nombreux sont ceux qui laissent volontairement leurs contenants vides près des poubelles pour que les retraités aux revenus insuffisants ou les sans-abris arrondissent leurs fins de mois.

Un modèle à appliquer dans d’autres pays ?

Le Pfandsystem allemand semble très bien fonctionner et les consommateurs s’en accommodent. Pourtant, ce système est loin d’être simple. Il est même tellement compliqué qu’il permet parfois – sans rentrer dans les détails – aux fabricants ou aux distributeurs de profiter des failles. Autre critique émise : les contenants que l’on pense envoyer au recyclage seraient en réalité souvent détruits. Le Pfandsystem allemand, bien qu’il reste à perfectionner, a toutefois le mérite d’exister. Qu’en pensez-vous ?

Alexia Robin

Leave a Reply