URBAN NATION, nouvelle expo Street Art à ne pas manquer

Depuis le 27 septembre, le musée d’art urbain contemporain, URBAN NATION, a réouvert ses portes pour une toute nouvelle exposition, la seconde de ce lieu unique au monde, sur le thème «UN—DERSTAND THE POWER OF ART AS A SOCIAL ARCHITECT”.

Pour l’occasion, une nouvelle façade a été réalisée par le duo d’artistes anglais SNIK, en collaboration avec Hera du duo HERAKUT. À l’aide de 350 mètres de pochoir taillés à la main, ils décrivent leur travail comme un hommage à Dame Nature, mais aussi comme un signal d’alarme sur la pollution actuelle de l’environnement, la surexploitation des ressources naturelles et la destruction de l’habitat.

À l’intérieur,  vous serez accueillis par une nouvelle atmosphère sombre, de nouvelles oeuvres, des grands formats et des petits recoins expliquant la manière de travailler des artistes.

Révéler le pouvoir de l’art en tant qu’architecte social

URBAN NATION a cinq ans d’histoire passionnante. L’exposition « comprendre le pouvoir de l’art en tant qu’architecte social » retrace de manière interactive la genèse d’un mouvement artistique qui appartient à l’un des plus réussis actuellement : l’art urbain.

URBAN NATION tourne le dos au cube blanc qu’il était pour présenter sa nouvelle exposition dans une boîte noire en référence à l’environnement de travail des artistes d’art urbain oeuvrant souvent cachés dans l’obscurité. Vous apprécierez une centaine d’œuvres d’artistes de renom issues de la collection du musée URBAN NATION. Parmi eux figurent Adele, DFACE, Herakut, Miss Van, James Bullough, The London Police, Mimi S., Shepard Fairey, Borondo et bien d’autres. Une chronologie le long de la galerie au premier étage explique également l’histoire du musée, de la vision qui s’est concrétisée en 2013 à l’ouverture de cette deuxième exposition en 2018.

Studio TK / URBAN NATION

«Nous nourrissons le talent. Nous soutenons l’artiste, le talent créatif actif et le talent d’enfants qui n’auraient normalement pas accès à l’art. Nous soutenons les quartiers et favorisons les échanges directs, sans craintes culturelles du contact. Nous soutenons la connexion, la création et le soin d’une communauté mondiale, unis par l’art et son pouvoir en tant qu’architecte social », a déclaré Yasha Young, directrice d’URBAN NATION.

La toute première résidence d’artistes du street art

Enfin, en nouveauté, URBAN NATION lance un programme d’artistes en résidence pour compléter le concept vivant et interactif d’URBAN NATION, devenant ainsi une sorte de toute première Villa Médicis du street art. Onze résidences d’artistes ont été inaugurées. La vision longtemps chérie de la directrice, Yasha Young, sur le musée vivant est maintenant devenue réalité. Ainsi, chaque année, jusqu’à 33 artistes confirmés auront la possibilité de se concentrer exclusivement sur leur processus de création dans les 1100 m2 qu’offrent les étages du musée. Les résidences invitent à la création de réseaux, au dialogue et à la rencontre avec l’art contemporain urbain au cœur de la métropole berlinoise. Pour plus d’informations sur le programme Artist in Résidence, jetez un oeil ici.

AMV

Leave a Reply