1er mai dans un des quartiers les plus atypiques de Berlin !

© Mike Herbst

Défiler un 1er Mai à Berlin, et plus précisément à Kreuzberg, demeure une tradition bien berlinoise. Autrefois lieu de manifestations et même théâtre d’affrontements entre manifestants et forces de l’ordre, la place combine désormais la fête du travail avec la très célèbre “MyFest”, qui réunit des milliers de fans de musique. Qui a dit que la musique n’adoucissait pas les mœurs ?

Pour la petite histoire

Pour certains Berlinois, la date du 1er mai est synonyme de violences et de désordre public. La capitale allemande a effectivement connu des jours et surtout une nuit sombre dans son histoire. La célébration du 1er mai 1987 a été le cadre, dans le quartier de Kreuzberg, de violents affrontements entre la police et les partis de gauche. De nombreuses personnes ont été blessées parmi la population et l’évènement a même été retransmis dans les journaux télévisés du monde entier.

Place à une ambiance plus pacifiste : le concept Myfest

Depuis 2003, pour donner l’occasion aux Berlinois de fêter le 1er mai autrement, les autorités ont créé le festival “MyFest” dans le quartier de Kreuzberg. Ici et là, les musiciens amateurs et professionnels se rejoignent désormais pour faire vivre en live leur passion. Toutes les rues sont bondées et les spectacles ont lieu autour de Mariannenplatz, Oranienplatz jusqu’au quartier underground de Kreuzberg. Certains s’installent devant des magasins de musique renommés, comme la Central Music et la Konzertkasse Koka 36. Tout en tempo, en processions, en défilés ou en concerts, ils dominent la rue et la procession des syndicats et des partis clamant leurs slogans. Il en ressort toute une profusion de couleurs et d’énergies positives.

Festival et scènes publiques de rues

Partout les gens vaquent à leurs occupations, attendent des amis, assistent aux démonstrations d’artistes, amènent leur sofa ou leur tabouret, se posent, envahissent les quartiers de Kottbusser Tor et Görlitzer Park. En ces lieux, ce sont plutôt des amateurs qui partagent leur répertoire. Des stands sont installés pour les étudiants, les familles qui veulent boire et manger. Vous retrouverez aussi des personnes en train de danser ou assises sur la pelouse tout en sirotant leur bière.

La foule finit à la Spreewalplatz, pour se défouler dans une ambiance de gaieté et de détente. Divers sons et danses, des orchestres, parfois très électro, animent la place jusqu’au bout de la nuit.

Vive la musique et longue vie à ce festival !

H.T.

Laisser un commentaire