Flussbad Berlin : bientôt des baigneurs dans la Spree ?

© Axel Schmidt

Depuis de nombreuses années, l’association Flussbad Berlin (littéralement bain de la rivière) promeut une initiative de développement urbain qui vise à dynamiser le canal de la Spree, largement inutilisé depuis plus de 100 ans.

Le plan d’eau sera divisé en trois sections ayant chacune une fonction et une atmosphère propre. Un éco-canal, une zone de filtrage naturel ainsi qu’une zone de baignade.

© Flussbad Berlin

Écosystème berlinois

La première section du Flussbad située près de la Fischerinsel sera dédiée à la régénération de la faune et de la flore marécageuse. Eaux peu profondes le long d’un remblai qui devrait offrir des fenêtres historiques sur les anciens remparts de la ville jusqu’ici sous l’eau. Une passerelle en bois permettra aux visiteurs de découvrir ces espaces verts luxuriants. Cette zone contribuera significativement aux objectifs européens en matière d’amélioration écologique.

© Flussbad Berlin

Filtre d’eau naturel

Entre le pont du Gertraudenbrücke et le Ministère des Affaires Etrangères, le projet de l’association inclut l’installation d’un filtre végétal. Ce filtre composé d’une couche de gravier et de végétation aquatique vise à effectuer un nettoyage microbiologique des eaux en amont de la zone de baignade.

© Flussbad Berlin

Zone de baignade

835 mètres d’eau clair destinés à la baignade du Humboldt Forum à l’île aux musées. C’est le défi que s’est lancé l’association Flussbad Berlin, dont les objectifs sont d’inviter la nature en ville et de rendre les quartiers centraux aux riverains, piétons et nageurs.

© Flussbad Berlin

À quand la réalisation du Flussbad ?

En raison des fortes précipitations et de la pollution, la Flussbad Cup a été reportée en août. Tandis que la zone de baignade ne devrait pas être accessible au public avant 2035.  Rendez-vous sur le site internet de Flussbad Berlin pour suivre l’avancement du projet, participer à son financement ou à l’une des nombreuses activités autour de la nature en ville que l’association propose.

Affaire à suivre…

Lou Antonoff

Laisser un commentaire