Le Menschen Museum à Berlin

© Pictures by Tobias Tanzyna

Au MENSCHEN MUSEUM, soyez curieux de votre propre corps en observant les cadavres humains du docteur Hagens… Âmes sensibles s’abstenir !

Après 20 ans d’expositions temporaires, le Körperwelten-Museum du Docteur Gunther Von Hagens trouve sa place en 2015 au pied de la célèbre Fernsehturm de Berlin sur l’Alexanderplatz. Actuellement, onze manifestations du même genre se déroulent aux États-Unis et à travers l’Europe. La première exposition de cadavres se déroulait au Japon en 1995.

Le docteur explique : “J’ai commencé à exposer quand je me suis aperçu que la femme de ménage et le portier s’intéressaient plus à mon travail que mes propres collègues” ! Avouez, ça vous intéresse aussi…

Il existe des musées où s’entassent des organes conservés dans du formol ; mais docteur Hagens a découvert la plastination, une technique de conservation des corps qui se trouve à l’origine même de ce projet.

Révolutionnaire, cette technique a été utilisée par les facultés de médecine. Son principe ? Remplacer les liquides organiques du corps (sang, lymphe, eau) par du silicone de caoutchouc ou de la résine époxy. Ensuite, le sécher dans une bulle de gaz. La matière du corps devient alors malléable. Il faudrait en tout entre 1 500 et 2 000 heures de travail pour « sculpter » un corps…

© Pictures by Tobias Tanzyna
© Pictures by Tobias Tanzyna

À Berlin, l’installation du Menschen Museum permanent sur l’Alexanderplatz n’a pas été sans déclencher certaines protestations de la part des autorités du quartier de Mitte. Toutefois, contrairement à la France, la justice berlinoise a finalement donné raison au docteur Hagens.

Dans ce musée de cadavres, les vidéos interactives pour comprendre le phénomène du stress et les schémas exposés en vitrine pour visualiser où se trouve les vrais organes ne manquent pas. Par exemple, assistez à un reportage sur l’alimentation des familles dans le monde, dans une salle dédiée.

Au Menschen Museum, vous trouverez 20 corps complets et environ 200 organes conservés intacts par plastination. L’objectif est de donner au spectateur la possibilité de mieux cerner les mouvements des corps, comprendre la complexité des tissus, muscles et nerfs qui le composent. Pour se faire, les corps sont installés dans différentes postures (skateur en plein mouvement, danseuse classique, gymnaste en équerre, tireur à l’arc).

L. A.

Leave a Reply