La collection Boros : Berlin, bunker et art contemporain

Un des projets les plus pharaoniques de ces dix dernières années à Berlin est probablement la restauration d’un vieux bunker hitlérien, en plein Mitte, pour accueillir la collection d’art contemporain de Christian Boros, magnat de la publicité et grand amateur d’art.

Le bunker construit en 1942 est chargé d’histoire puisqu’il servit tour à tour d’abri anti-aérien, de camp de prisonniers de guerre pour l’Armée rouge, d’entrepôt pour textiles puis pour fruits exotiques – d’où son surnom de “bunker banane” -, de club fétichiste – ayant la sulfureuse réputation d’être le plus hard de Berlin, si ce n’est du monde -, de théâtre et enfin de salle d’exposition pour la grande foire érotique Sexperimenta.

Installationsansicht mit Arbeiten von Michel Majerus
Foto: Boros Collection, Berlin © NOSHE

C’est cette dimension historique, de mémorial de l’ancienne RDA, qui a conduit Christian Boros et son épouse, Karen Lohmann, à acquérir puis restaurer le bâtiment. Ce projet spectaculaire dura cinq années, une verrière fut même installée sur le toit pour créer une penthouse avec piscine, aujourd’hui résidence privée de la famille Boros.

Le vieux bunker accueille désormais sur 3000 m2 et cinq étages des collections d’art contemporain détonantes. À l’heure actuelle, le bunker présente sa troisième exposition, la Boros Collection / Bunker #3, composée des oeuvres des artistes Martin Boyce, Andreas Eriksson, Guan Xiao, He Xiangyu, Uwe Henneken, Yngve Holen, Sergej Jensen, Daniel Josefsohn, Friedrich Kunath, Michel Majerus, Fabian Marti, Kris Martin, Justin Matherly, Paulo Nazareth, Peter Piller, Katja Novitskova, Pamela Rosenkranz, Avery Singer et Johannes Wohnseifer.

Si cette visite vous intéresse, sachez qu’il vous faudra au préalable réserver vos places en ligne, et c’est par ici.

Aude Morin-Veyret

Avery Singer, Untitled, 2015 und Topos, 2014Foto: Boros Collection, Berlin © NOSHE
Laisser un commentaire