Ton Steine Scherben, groupe emblématique du krautrock

© Sarah_Loetscher

Nina Hagen, Peaches, Nico du Velvet Undergroud, David Bowie et Nick Cave… On ne compte pas les célébrités qui vivent ou ont vécu à Berlin, participant ainsi à façonner sa réputation de capitale de la nuit.
La scène musicale berlinoise peut se révéler tellement foisonnante et cosmopolite qu’on en oublie parfois de s’intéresser aux artistes locaux. Focus aujourd’hui sur Ton Steine Scherben.

La bande son de la révolte

Vous avez probablement entendu la chanson Mensch Meier, au détour d’une manifestation ou dans un bar alternatif de Kreuzberg. La prochaine fois que cet hymne protestataire contre les prix de la BVG retentira, vous saurez qu’il s’agit de Ton Steine Scherben, littéralement “débris de pierres d’argile”.

Des “débris” au milieu d’une ville marquée par la guerre

Ce groupe emblématique du krautrock – le rock choucroute en français – dont les membres étaient protagonistes des résistances berlinoises dans les années 70 et 80 est connu de tous les berlinois. La plus punk des allemandes de l’Est, Nina Hagen, mentionnait d’ailleurs dans une interview qu’elle adorait le groupe.
Il semblerait que la ville de Berlin ait pardonné le chaos dont le groupe était souvent l’instigateur – ils ont par exemple poussé leur public à déclencher un incendie durant un festival car les organisateurs ne les avaient pas payés. Une plaque commémorative est accrochée au numéro 32 de la Tempelhofer Ufer à Kreuzberg, sur le mur de la maison du chanteur, parolier et compositeur du groupe – Rio Reiser – qui nous a quittés en août 1996.

Écouter du krautrock pour parler comme un rockeur allemand

Dans Rauch Haus Song, le groupe évoque l’un des plus anciens squats de la ville dans lequel se tiennent encore des concerts et différents événements. Ils racontent une manifestation à Mariannenplatz et pour ceux qui connaissent bien le quartier, il est amusant de comprendre les allusions aux lieux auxquels ils font référence. De plus, s’intéresser de plus près à la musique allemande, représente – outre l’avantage de briller en société – une excellente manière de renforcer ses connaissances dans la langue de Goethe, et dans le cas des Ton Steine Scherben, d’améliorer son jargon berlinerisch.

Ton Steine Scherben Family

Bonne nouvelle pour les fans du groupe car, en 2004, des anciens membres et des amis du groupe créent la Ton Steine Scherben Family et jouent leurs morceaux les plus connus comme des inédits. Ils donnent régulièrement des concerts notamment le 7 juin 2018 au S036.

Ça ne vous dirait pas une soirée punk pour vous replonger dans l’univers du Berlin des années 80 ? Si oui, réservez vite votre billet ici, les places sont rares pour voir ces monuments du krautrock en live !

Lou Antonoff

Laisser un commentaire