L’île aux musées, le trésor de Berlin

James-Simon-Galerie Berlin © falco / Pixabay

L’île aux musées – Museumsinsel – est un des endroits les plus remarquables de la capitale allemande. Située au centre-est de la ville, elle était déjà bien avant la guerre le centre culturel de Berlin. Cinq musées y sont installés et un sixième vient d’ouvrir avec le Humboldt Forum, situé au coeur du nouveau château de Berlin. Et cerise sur le gâteau, la nouvelle section de la ligne de métro U5 va permettre aux visiteurs de se rendre directement sur place… À vous la culture, de l’archéologie à l’art du XIXe siècle, tout y est (plus d’infos ici) !

La galerie James-Simon, le nouveau centre d’accueil de l’île aux musées

La galerie James-Simon est l’un des deux derniers bâtiments construits sur l’île aux musées avec le château de Berlin. Elle se présente comme le centre d’accueil commun aux musées de l’île. L’architecte du projet s’est inspiré pour sa conception des colonnes du Pergamon et de celles des colonnades déjà existantes à quelques pas de là, oeuvres de Schinkel. Le projet a mis 20 ans à être conçu et 10 ans à être réalisé. Si chaque musée garde son entrée historique, une promenade archéologique souterraine relie la galerie James-Simon à 4 des musées.

Mais qui était James Simon ? Si Schinkel a fait beaucoup pour l’architecture de l’île aux musées, James Simon a, quant à lui, contribué à la richesse des collections exposées ici. Entrepreneur et mécène berlinois d’origine juive, il est notamment le donateur du buste de Nefertiti, mais aussi de la porte d’Ishtar de Babylone, deux icônes de l’île au musées. En donnant son nom à ce nouveau bâtiment de l’île, la ville rend hommage à l’homme et à ses contributions significatives pour le patrimoine culturel de Berlin.

Pergamonmuseum © Raimond Spekking / CC BY-SA 4.0 (via Wikimedia Commons)

Pergamon Museum

Le musée de Pergame est le plus connu des musées de l’île. Il est célèbre pour ses reconstitutions gigantesques : la magnifique porte d’Ishtar – une des huit portes de la cité de Babylone -, le Grand autel de Pergame, la porte du marché de Millet ou encore la façade du palais de Mchatta, dans l’actuelle Jordanie (plus d’infos ici).

À l’étage, n’hésitez pas à approfondir vos connaissances sur l’art musulman avec les splendides collections d’enluminures et de tapis. De plus, vous pourrez jeter un œil à la chambre d’Alep – ville de Syrie aujourd’hui tristement connue – qui était la salle d’apparat d’un riche marchand chrétien du début du XVIIe siècle. La restauration du Grand autel de Pergame est actuellement en cours. Sa réouverture est prévue pour 2023.

Neues Museum – Image par HeikoAL de Pixabay

Neues Museum

Construit entre 1843 et 1855, le Neues Museum – Nouveau Musée – fut détruit pendant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, il abrite des collections d’art antique et d’archéologie et vous plonge aux sources de l’Humanité. C’est un voyage dans le temps, du début de l’Âge de Pierre jusqu’au Moyen-Âge (plus d’infos ici).

Le point fort de cet établissement est le musée égyptien. Et l’attraction principale est le fameux buste de Néfertiti. Cette oeuvre fut trouvée en Egypte par un archéologue berlinois dans un ancien atelier de sculpture datant de l’Antiquité. Ce buste de Nefertiti était probablement une ébauche pour une oeuvre ultérieure en pierre, ce qui pourrait expliquer pourquoi elle n’a qu’un seul oeil de verre.  Le musée abrite également une magnifique collection d’antiquités égyptiennes – momies, sarcophages, papyrus, statues notamment celle de la tête verte.

Ne manquez pas La Coiffe d’or de Berlin – un chapeau recouvert d’or utilisé comme calendrier – dont l’âge est estimé à environ 3 000 ans. Enfin, vous remonterez jusqu’à l’Âge de Pierre avec la plus vieille pièce du musée, un fer de hache de 700 000 ans.

Alte Nationalgalerie

Le bâtiment de l’Alte Nationalgalerie, l’ancienne Galerie Nationale, attire l’œil avec sa forme de temple romain. Ce musée se consacre à l’art allemand du XIXᵉ siècle et aux impressionnistes français. Il abrite des travaux de peintres néo-classiques, impressionnistes et modernistes tels que Claude Monet, Paul Cézanne, Manet, Renoir ou encore Gauguin. La Nationalgalerie fut rebaptisée Alte Nationalgalerie suite à la réunification, de façon à différencier les deux musées d’art de Berlin : la Alte Nationalgalerie qui expose des œuvres du XIXᵉ siècle, et la Neue Nationalgalerie celles du XXᵉ siècle, et qui se situe dans le quartier de Potsdamer Platz.

Altes Museum – Image par Gilala de Pixabay

Altes Museum

L’édifice de l’Altes Museum, le Vieux Musée, est un chef d’oeuvre du classicisme et fut achevé en 1830. Le musée abrite des collections d’art grec antique, étrusque et romain. 

Le musée vaut aussi le détour pour son architecture magnifique et unique. Pensez à jeter un oeil à la fontaine qui se situe devant le musée, dans le Lustgarten. Créée par Schinkel, cette immense vasque de presque 7 mètres de diamètre et de 76 tonnes a été taillée dans un unique bloc de granit dans le Brandebourg. Elle devait initialement trôner dans la rotonde de l’Altes Museum mais il s’est avéré qu’elle était beaucoup trop grande pour que ce soit harmonieux. Il s’agit de la vasque de granit la plus grosse au monde…

Bode Museum – Image parBarbara Evening de Pixabay 

Bode-Museum

Le Bode Museum, abrité dans le bâtiment à coupole, fut inauguré en 1904 sous le nom de Kaiser-Friedrich Museum, le musée de l’empereur Frédéric. Outre la collection de sculptures et le musée d’art byzantin, il vous est possible d’admirer le cabinet des médailles ! De plus, depuis la réouverture du musée en 2006, 150 œuvres provenant de la Gemäldegalerie (située dans le Kulturforum sur la Potsdamer Platz) peuvent être admirées ici.

Château de Berlin © Aude Morin-Veyret

Humboldt Forum au château de Berlin

Outre de nombreuses expositions sur la ville de Berlin, ou encore sur les frères Humboldt, le Forum du même nom abrite les collections du Musée d’ethnologie – arts et civilisations d’Afrique, des Amériques et d’Océanie – et du Musée des arts d’Extrême-Orient de Dahlem. Ces collections s’associent aux collections scientifiques de la Humboldt Universität et à l’inventaire de littérature extra-européenne de la bibliothèque centrale et régionale de Berlin.

L’île aux musées est un véritable trésor de l’histoire de l’art et de la culture de l’humanité, à ne pas rater à Berlin ! Outre un nombre important de visites guidées et à thème (aussi pour les enfants), les prix sont accessibles. N’hésitez pas à acheter un pass musée vous permettant de visiter tous les musées durant trois jours, ou de vous offrir une carte à l’année si vous souhaitez y aller sans faire la queue et autant que vous le souhaitez !

Aude Morin-Veyret

Laisser un commentaire