Streem Magazine : une initiative socio-culturelle coup de poing !

© StreemMagazine
Performances,  musique live, expositions, radios locales, galeries d’art. Bref les évènements et les entités liés à la culture sont partout à Berlin. Streem Magazine les relayent toujours ! Ce magazine culturel permet à tous d’être à la page sur Berlin.
Tout le temps, tous les jours, la nuit comme le jour, il y a toujours quelque chose à faire. Un nuage de créativité s’est emparé de la ville depuis un bon moment et ça n’a pas l’air de s’arrêter. 
On peut acheter le magazine STREEM dans la rue. Il est distribué par  des sans-abri. Le magazine s’est crée en 2011 à l’initiative de  Marija Stojanovic et grâce au soutien de la radio FLUXFM.
Les recettes des ventes du magazine reviennent directement aux vendeurs. Cela les aide à survivre et leur permet aussi de lire et de rester connectés à la vie culturelle de Berlin. Le prix recommandé de Streem Magazine est de 1€50. Vous pouvez bien sûr être plus généreux. Les magazines vendus sont précédemment achetés par le vendeur (pour un prix minimal ) et la marge leur permet pour la plupart de se nourrir et de survive dans une ville ou le climat peut être rude, aussi bien en été qu’en hiver.
Au total c’est 20 000 exemplaires de Streem Magazine vendus  par an répartis en 4 numéros !
© StreemMagazine

Streem Magazine : 100% Art et 100% Social

Streem Magazine donne non seulement une occasion au vendeur de gagner un revenu légal, sûr et respectueux, mais promeut aussi la tolérance et le respect envers les sans-abri – sujet souvent peut abordé par les municipalités.

Réel créateur de liens sociaux, ces magazines leur donnent l’occasion de rentrer en contact avec d’autres personnes et d’échanger sur leurs histoires personnelles. Prendre le temps de parler à ces gens souvent isolés est souvent très bénéfique pour tout le monde. Une interview d’un sans domicile fixe est d’ailleurs publiée dans chacun des numéros  de Streem Magazine sous la forme d’un long entretien, plutôt instructif. 

Ce n’est absolument pas de la pitié, mais plutôt la volonté d’apporter une reconnaissance respectueuse au vendeur. Streem leur laisse aussi la possibilité de publier des articles qu’ils ont écrit s’ils le souhaitent, sur des sujets qui les intéressent. Cela donne aux vendeurs une activité professionnelle quotidienne.

Promouvoir la tolérance et le respect

Vendre un magazine diffère de faire la manche. Cela offre un nouvel angle de lecture sur la société tout en permettant un minimum de survie à la personne qui le vend. Le but est de participer au cercle de production et de consommation qui est devenue si importante à l’intégration sociale dans des sociétés capitalistes comme la nôtre. 

C’est la possibilité de recevoir du respect et de la tolérance pour ceux qui sont sortis du système. C’est peut-être leur chance de s’en sortir. Quand on parle à ces vendeurs, on se rend compte qu’ils se sentent dignes et que leur statut de vendeur leur donne une vraie valeur sociale, à commencer pour eux-même.

L’exclusion sociale des pauvres dans les pays riches est souvent bien trop sous-estimée et pourtant , dieu sait qu’elle existe belle et bien ! Quelle belle action que ce magazine de rue STREEM. Allez  discuter avec des gens divers et intéressants. Soyons tous plus ouverts.

Leur porter intérêt et leur montrer votre curiosité sera une belle expérience pour chacun. Chacun de vous en sortira heureux et grandit !

Vive STREEM MAGAZINE !

Margaux Friocourt

Leave a Reply