Paulinski Palme, bistronomie allemande et vin nature

© Paulinski Palme

Une petite perle découverte cette semaine, Paulinski Palme à Rixdorf. Ce charmant restaurant a ouvert en novembre 2017 et fait déjà salle comble. On comprend immédiatement pourquoi car la qualité des plats, des vins et du service est irréprochable.

De la bistronomie allemande

© Paulinski Palme

Quand un chef venu de l’excellent restaurant Katerschmaus se met en affaire avec un ancien sommelier du Reinstoff (deux étoiles au guide Michelin) et un restaurateur, forcément on s’attend à quelque chose de bien ! Mission accomplie pour cette équipe de choc.

Ici on ne vous sert que des plats allemands typiques : pomme de terre, saucisse, sauerkraut, choux… Le tout avec une touche résolument moderne. Et c’est très bon de redécouvrir une cuisine que l’on pensait un peu désuète.

Vous pouvez vous partager des planches pour l’apéro, 100% produits régionaux – fromage du Brandenburg servi avec des échalottes marinées, des rillettes fondantes ou encore du saucisson de sanglier berlinois fait à deux pas.

Tout ceci est franchement à tomber.

© Paulinski Palme

L’équipe est composée de Max Schippermann qui a fait ses classes en Australie où il a vécu 10 ans. Il nous a ramené le goût des plats simples mais gastronomes que l’ont trouve partout là-bas. Son sens du service est impeccable.

Paul Adam, son associé, est sommelier et a travaillé au restaurant Reinstoff, un des six restaurants berlinois estampillés deux étoiles au guide Michelin.

En cuisine opèrent Pascal Witzkewitz et Laris Langer. Ces deux potes amènent un vent de fraîcheur et beaucoup de maîtrise à la carte.

Mention spéciale pour tous les assaisonnements et notamment cette crème de poivron et camembert de Bavière. On peut traverser tout Berlin rien que pour la mettre sur une tranche de bon pain frais.

Qui a dit que la nourriture allemande était lourde et roborative ?

© Paulinski Palme

Pour les desserts, c’est pareil, crême brulée à l’ancienne ou succulente brioche à la courge (à ne manquer sous aucun prétexte).

Un sans faute du début à la fin avec une maîtrise parfaite des goûts et une curiosité gastronomique qui permettent aux plats d’être revisités pour le bonheur de nos palais.

Chez Paulinski Palme on y sert aussi le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner. Ouvert non-stop du matin au soir, il y en aura pour tout le monde !

Véritablement inspiré des brunchs australiens, tout y est bon et  frais, à partir de vraies recettes chiadées, de produits bio et locaux.

La carte des vins est elle aussi démente avec la part belle donnée aux vins natures allemands. On a gouté un petit muskat tout à fait étonnant, frais et complexe.

© Paulinski Palme

Max vient souvent vous voir à votre table pour s’assurer que tout va bien mais aussi pour vous faire goûter d’autres vins natures. Il y a de tout sur la carte et il vous racontera l’histoire des vignerons ou de la bouteille qu’il a dans les mains.

Nous avons eu la chance de goûter un vin orange fait par le sommelier de Tim Raue (un autre 2 étoiles au guide Michelin à Berlin). La cuvée Es ist wie es ist est une belle découverte et se mariait parfaitement avec le repas.

Un sans faute pour ce lieu qui devrait avoir une longue vie.

Margaux Friocourt

Leave a Reply