Faites-vous une toile dans un kino berlinois

© Mihatsch

En cette période de Berlinale, le cinéma est sous les feux de la rampe. Mais pourquoi ne pas sortir un petit peu des sentiers battus pour vous faire une toile dans un kino berlinois ?

La capitale allemande regorge ainsi d’une multitude de cinémas d’art et d’essai, du plus cosy au plus alternatif. Vous pourrez y découvrir ou y redécouvrir de grands classiques du septième Art, participer à des rétrospectives en présence du réalisateur ou simplement boire une bière dans une salle enfumée qui vous transportera deux décennies en arrière…

Le légendaire Kino Babylon

Probablement le plus célèbre des kinos berlinois, l’emblématique Kino Babylon, ouvert en 1929 et situé sur la Rosa Luxembourg Platz, peut accueillir jusqu’à 1200 spectateurs et se distingue par une programmation aussi classique qu’éclectique que vous retrouverez placardée un peu partout dans le métro.

En mars, le Film Noir est à l’honneur au Babylon. L’occasion de frissonner devant Le Faucon Maltais, La Nuit du Chasseur et tant d’autres incontournables du genre.
Comptez environ 9 euros la séance, même si les prix peuvent varier en fonction des événements.

Le Bi’bak : multikulti et solidaire

© Bi’bak

En turc “bi’bak” signifie “regarder”.  Or, malgré son nom, le bi’bak  est plus qu’un kino. Il s’agit ainsi d’un espace militant qui accueille débats, ateliers et conférences en plus de projections hebdomadaires.

Depuis février 2016, courts-métrages, films expérimentaux, documentaires et films d’animation – souvent en présence du réalisateur – tiennent donc place dans ce micro-espace converti en salle obscure pour une soirée.

En ce moment au bi’bak, une rétrospective sur le thème de la migration au sein du cinéma post colonial africain se tient tous les jeudis. Les films sont sous-titrés en anglais et l’entrée est gratuite, mais nous vous conseillons d’arriver tôt car les places sont chères !

Le B-ware Ladenkino : cosy et original

© A. Altmann

Vous passerez peut être devant sans le remarquer. Pourtant si vous poussez la porte du B-ware Ladenkino, vous vous retrouvez plongés dans un espace où s’entasse un bric-à-brac vintage digne de l’univers des premiers films de Jeunet. Vous serez surpris en apprenant que ce cinéma d’allure microscopique dispose de trois salles et d’une DVD-thèque extrêmement fournie.

Les projections sont quotidiennes, et les prix réduits à 5 euros lors de la séance du mardi.

Lou Antonoff

Leave a Reply